ATELIERS

  ATELIER THÉÂTRE
J'ai commencé à animer des ateliers de théâtre à destination des enfants dans les années 90 à la « Maison pour Tous » de Villeparisis (77).
Quand je suis arrivée en Bourgogne en 2000, j'ai rencontré Eulalie Torres et « l'école de théâtre Arc en Scène », ce qui m'a permis d'intensifier cette activité et de l'élargir à un public  d'adolescents et d'adultes. Dans ce cadre j'anime des ateliers, je coache, je conseille, j'accompagne.
Le fait de travailler avec différentes personnes et donc dans différents « styles »  théâtraux, m'a permis de m'interroger sur les différentes méthod
es que j'ai pu éprouver.
Ma pédagogie n'est pas révolutionnaire ; elle est issue de toutes ces différences. Mais si je devais proposer un maître-mot ce serait :
« jouer depuis là où on est », « jouer à sa hauteur » et permettre aux participants des ateliers que je propose de découvrir des outils pour développer, étendre et oser affirmer cette hauteur.


Je travaille sur le temps, la précision, la justesse et surtout le plaisir.

 

Cela au travers du travail de masque, du travail de clown, du travail de texte, de respiration, d'improvisation et autres jeux et exercices. Par petites touches.
Je tente d'ouvrir les portes, afin que chacun ose, s'autorise, se permette d'interpréter, de vivre et de se plaire dans des personnages, dans des histoires, dans des temps privilégiés.

 

 

 


  ATELIER ÉCRITURE
J'ai participé à de nombreux ateliers d'écriture et, de jeux en productions, je suis arrivée à co-écrire et puis à me lancer dans la transmission.

Depuis 2010 j'anime des ateliers d'écriture et de mise en voix auprès de jeunes adultes à «l'École de la deuxième chance », au Lycée agricole de Château Chinon (58) avec la Cie Arc en Scène.
L'écriture est un outil avec lequel je peux m'amuser sérieusement.
L'écriture offre un terrain de jeu sans limite physique.
On peut y voler, y rencontrer des contes et des légendes ou encore juste partager une partie de cartes avec la boulangère.

 

L'ENVIE
Lors des ateliers que je propose aux adolescents il leur apparait que tous peuvent écrire et se dépasser. Au départ pour certain, écrire est une torture, un travail avec un couperet - la note, une perte de temps, un truc d’intello. Bref l’anti-plaisir-absolu.

Puis après quelques « échauffements » comme des cadavres exquis, des anagrammes et autres jeux oulipiens, chacun ressort avec une autre estime de soi.

Au travers de jeux, chacun s'approprie l'écrit à sa mesure, comme il le sent, comme il le peux.
Il ne s'agit pas d'atteindre un niveau quelconque mais plutôt de se servir de l'écrit pour libérer ses univers intérieurs et son imagination.

L'ATELIER IDÉAL : UNE AVENTURE
Dans les ateliers d'écriture, les participants sont conviés à oser écrire des productions plus ou moins longues, des productions orientées par des thèmes, par des inducteurs, par des mots communs ou même par des images.
Les textes sont ensuite lus par l'auteur ou bien par la personne de son choix.

La mise en voix permet une restitution de cette aventure, car il s'agit bien là d'une aventure. Une aventure dont il ne s'agit pas de sortir comme un écrivain mais au moins avec la conscience qu'écrire, lire ou entendre un texte peut être plaisant.

Cet atelier idéal n'est d'aucun jugement de valeur, de qualité, d’orthographe, c'est juste une aire où il est possible de s'exprimer, de se relire et de retravailler ses écrits afin de les rendre agréables dans sa voix, ou à son oreille.


La méthode que j'utilise est issue de l'Oulipo. Là encore, écrire de là où on est et petit à petit, oser, et se surprendre et oser et surtout prendre plaisir.